top of page

Planification saisonnière : Comment maximiser son potentiel en 2024 ? 📈

Dans un monde où chaque sportif est unique, comprendre et appliquer les principes de la périodisation d'entraînement, de la prévention des blessures et de la planification d'objectifs est crucial pour réussir.


Une série d'études a mis en évidence l'impact significatif d'un entraîneur sur les performances physiques et psychologiques des athlètes d'endurance. Les interventions psychologiques telles que l'imagerie, le dialogue avec soi-même et la fixation d'objectifs permettent d'améliorer les performances d'endurance (McCormick 2015). 


Dans cet article, nous plongeons dans les fondements d'une saison sportive réussie, en explorant des stratégies d'entraînement éprouvées et des conseils pour un suivi individualisé, notamment avec l'approche personnalisée que nous mettons en place chez Ibex.


Commencer votre entrainement avec Ibex outdoor

1. Périodisation d'entraînement : Fondement d'une saison réussie 🚴‍♂️

Dans le monde compétitif des sports d'endurance, la clé du succès réside dans une périodisation d'entraînement bien planifiée. Chaque athlète, qu'il soit coureur, cycliste, nageur ou triathlète, doit cibler et développer des qualités physiques spécifiques pour exceller. Parmi ces qualités, l'endurance, la vitesse, la force maximale, la technique, l'économie et le VO2max jouent un rôle crucial. 🏃‍♀️🚴‍♀️🏋️‍♂️🏊‍♀️


La périodisation n'est pas un concept statique; elle exige une adaptation constante et une manipulation fine des variables d'entraînement telles que le volume, l'intensité et la fréquence. Cette approche stratégique permet d'élaborer un plan annuel qui guide l'athlète vers ses objectifs finaux. 📊🔋


Selon Stögql et Sperlich (2014), la polarisation de l'entraînement s'avère être une stratégie efficace en sports d’endurance. Cependant, il est essentiel de noter que le ratio d'entraînement souvent cité de 80/20 (80% à basse intensité et 20% à haute intensité) ne s'adapte pas universellement à tous les sports d'endurance. Par exemple, bien qu'idéal pour le ski de fond, ce modèle ne convient pas parfaitement à la course à pied, où les phases de récupération actives, comme la glisse, sont absentes. ⚠⛷


La variété est donc le maître-mot. Plutôt que de s'enliser dans un entraînement monotone et uniforme, il est crucial d'incorporer divers types de séances pour stimuler tous les aspects de la condition physique. L'alternance entre des périodes de préparation physique générale et spécifique, de préparation à la compétition, de tapering et de récupération, assure une progression équilibrée et durable. 🏋️‍♂️🦵🏁


Des études telles que celles menées par Bangsbo (2015) et Mujika (2018) confirment l'efficacité de l'entraînement périodisé, en particulier l'accent mis sur les intervalles et la variation de vitesses pour booster la performance sportive. Ces recherches mettent en lumière comment une planification soigneuse et individualisée peut mener à des gains significatifs en termes de performance.


En conclusion, la périodisation d'entraînement est un art délicat qui, lorsqu'il est maîtrisé, peut propulser un athlète d'endurance vers de nouveaux sommets de performance. 🌟


2. Planification des objectifs : Atteindre son meilleur niveau 🎯


Définir des objectifs clairs et atteignables est essentiel pour tout athlète désireux de maximiser sa performance. La planification des objectifs s'inscrit dans un cycle annuel, alternant entre périodes de compétition intense et phases de récupération nécessaires. ♻

Lors de la reprise, il est crucial d'établir des objectifs pour la saison à venir, formant ainsi les macrocycles de l'année. Ces macrocycles, généralement au nombre de 2 à 3 par an, sont les jalons principaux autour desquels s'organise l'entraînement. 🏁


Cependant, il est courant de participer à plus de trois compétitions annuelles. Ces compétitions supplémentaires doivent être vues comme des jalons intermédiaires, intégrés dans un plan plus large visant l'objectif final.

L'exemple de Jim Walmsley illustre parfaitement cette approche. Sa victoire à la Frison Roche, bien que remarquable, n'était qu'une étape dans sa préparation à l'UTMB, son objectif majeur de la saison. L'écart de performance entre ces deux épreuves souligne l'importance d'une planification stratégique et d'une focalisation sur les principaux objectifs. 🏔🏆

Pour rappel, dans sa préparation à l’UTMB 2023, il s’est aligné sur un maratrail du Beaufortain, la Frison Roche, afin de conclure un cycle d’entraînement. Bien que son résultat fut très bon, vainqueur de la course en 4h02’48”, il est loin de son niveau atteint quelques semaines plus tard sur l’UTMB. Cette année, il avait fait du Tour du Mont-Blanc son objectif principal. 🥇

Pas la course d’Arêches Beaufort ... 🏔

Et l’écart de niveau est abyssal : un écart de presque 100 points à l’UTMB index. Autrement dit, le jour et la nuit.


La clé de la réussite réside dans la mise en place de macrocycles adaptés à chaque saison, qu'ils soient semi-annuels (hiver et été) ou pluriannuels. Chaque macrocycle comprend des phases de préparation fondamentale, de compétition, et de transition.


Techniques pour fixer et atteindre des objectifs réalistes:


L'approche SMART est un outil précieux pour définir des objectifs en sport. Cette méthode, efficace tant dans le domaine sportif que professionnel, repose sur cinq principes fondamentaux :


  • Spécifique : Vos objectifs doivent être clairs et précis pour vous guider efficacement. Au lieu de se fixer un objectif vague comme "améliorer mon endurance", optez pour "augmenter ma distance de course de 5 km chaque mois".

  • Mesurable : Assurez-vous que vous pouvez évaluer vos progrès. Par exemple, "atteindre une vitesse moyenne de course de X km/h" est un objectif quantifiable.

  • Atteignable : Vos objectifs doivent être réalistes et réalisables pour vous garder motivé. Fixer un objectif trop ambitieux peut s'avérer décourageant.

  • Réaliste : Votre objectif doit être réalisable dans le cadre de vos capacités physiques et de votre emploi du temps.

  • Temporel : Définissez une échéance claire pour votre objectif. Cela crée un sentiment d'urgence et vous aide à rester concentré.


En adoptant l'approche SMART, les athlètes peuvent non seulement fixer des objectifs clairs et réalisables, mais aussi maintenir leur motivation et leur concentration tout au long de leur parcours vers la réussite.


Pour aller plus loin, vous pouvez consulter l'un de nos derniers articles pourtant sur la planification de votre saison sportive, prenant en considération le choix des objectifs et les stratégies d'entraînements qui en découlent.



3. Stratégies d'entraînement : Comment éviter les blessures et progresser 🏋️‍♂️


L'équilibre et la sécurité dans l'entraînement sont cruciaux pour optimiser les performances et minimiser les risques de blessure. Les études de Goutianos (2016) et Brennan (1996) mettent en lumière les avantages de la périodisation en bloc et de l'entraînement croisé. Ces méthodes aident à concevoir des programmes d'entraînement efficaces, en maximisant les performances tout en réduisant les risques de blessures. 🚴‍♀️

L’entraînement croisé, défini comme l'entraînement simultané pour deux sports ou plus, ou l'utilisation de plusieurs modes d'entraînement pour améliorer les performances dans un sport spécifique, est une stratégie clé. Cette approche, détaillée dans notre précédent article, permet d'améliorer la condition physique générale tout en réduisant les risques de blessures liées à la répétition de mouvements spécifiques à un seul sport. 🏊‍♀️🏋️‍♂️


Focus sur la récupération 🔋


La récupération est tout aussi importante que l'entraînement lui-même. Une hydratation efficace est essentielle pour compenser les pertes en eau dues à la sudation. Une méthode simple pour déterminer les besoins en eau après l’effort consiste à calculer la différence de poids avant et après la séance, multipliée par 1,5. 🚰💧

En termes de récupération, la qualité du sommeil est primordiale. Il est recommandé de dormir au moins 7 heures par nuit, en ajoutant une à deux heures supplémentaires les jours d'entraînement. La routine du coucher, la qualité du matelas et l'évitement des écrans avant le coucher sont essentiels pour garantir un sommeil réparateur. 💤


La méthode des 4 R pour la récupération ✖4️⃣


  • Réhydrater : Boire de l'eau ou des boissons réhydratantes immédiatement après l'effort.

  • Refaire le plein : Consommer des glucides pour restaurer les réserves de glycogène.

  • Réparer : Apporter des protéines pour favoriser la reconstruction musculaire.

  • Relaxer : Utiliser des méthodes psychologiques et physiques pour détendre le corps, comme la méditation ou les massages.


En intégrant ces stratégies d'entraînement et de récupération, les athlètes peuvent progresser de manière significative tout en minimisant le risque de blessures. Il est essentiel de personnaliser ces approches pour répondre aux besoins spécifiques de chaque sportif, en tenant compte de leur condition physique, de leur discipline et de leur mode de vie. 🏃‍♀️🚴‍♂️🔀



4. Optimiser l’entraînement : quels sont les déterminants de la performance ? 🏆


Dans le domaine de l'endurance, la performance varie considérablement entre les cyclistes et les coureurs. Pour un cycliste, la performance repose sur trois piliers principaux :


  • Biomécanique 🧬 

L'efficacité de chaque coup de pédale est cruciale.

  • Physiologie 🏋️ 

Une VO2max élevée et une utilisation optimale de cette capacité sont essentielles.

  • Psychologie 🧠 

La force mentale joue un rôle clé dans la persévérance et la tactique.

En simplifiant, un cycliste doit développer sa capacité à produire de la force sur les pédales et optimiser sa fréquence de pédalage (sans pour autant l’augmenter, ne confondons pas). L'entraînement doit se concentrer sur ces aspects, en ciblant les faiblesses et en tenant compte de leurs importances relatives par rapport aux objectifs fixés.


Pour les coureurs, que ce soit sur route ou en trail, les facteurs déterminants sont légèrement différents. Un équipement léger et efficace peut améliorer considérablement l'économie de course. 

Les éléments clés incluent :

  • VO2max 💥

le moteur de l’athlète = la puissance métabolique

  • l’endurance ⛽️ 

la fraction de VO2max utilisée en compétition 

  • coût énergétique 🪫

  • masse musculaire

  • technique de course

  • équipement

  • souplesse


Le meilleur conseil pour une planification efficace 👌 


Il n'y a pas de formule magique pour atteindre ses objectifs. Un champion peut ne pas avoir le VO2max le plus élevé, mais il peut exceller en termes de coût énergétique et d'optimisation de la fraction de VO2max. À l'inverse, une VO2max faible limite le potentiel de performance, même avec une endurance maximisée.


Pour progresser, il est crucial de varier les entraînements, en s'éloignant de l'objectif final au début de la préparation avec des exercices comme le développement de la VMA, séances de seuil, de Jerk, de Myo Cross Max, etc. 

Vers la fin de la préparation, l'entraînement doit s'aligner davantage sur les conditions de compétition : 

optimisation du SV1, travail de descente, rando course, weekend choc (article à venir).


Pour le cycliste, des conseils spécifiques suivront dans nos prochains articles.


La fin de l'article abordera l'importance cruciale d'un suivi personnalisé et continu pour maximiser les performances et minimiser le risque de blessures. 



Entrainement trail Ibex

5. Surveillance et ajustement : L’importance du suivi individualisé et continu 🔄


Un entraînement réussi repose non seulement sur une planification méticuleuse, mais aussi sur une surveillance et un ajustement constants. Chaque athlète possède des caractéristiques et des besoins uniques, ce qui rend indispensable un suivi individualisé.


Chez Ibex outdoor, nous mettons l’accent sur l'accompagnement 100% personnalisé. Nous comprenons que les capacités physiologiques, les contraintes personnelles et professionnelles, ainsi que les expériences antérieures de compétition, varient d'un athlète à l'autre. Cette approche individuelle et inclusive permet une adaptation plus précise et efficace des plans d'entraînement, assurant une progression optimale et réduisant le risque de surmenage ou de blessures.


Les avantages d'un entraînement sur mesure :


  • Adaptabilité 🔄

Les plans d'entraînement sont constamment révisés et adaptés pour répondre aux progrès et aux retours de l'athlète.

  • Prévention des blessures ⛑️

Un suivi régulier permet d'identifier et de corriger rapidement les déséquilibres ou les signes précurseurs de blessures.

  • Optimisation de la performance 🛫

En ajustant régulièrement les charges d'entraînement, on s'assure que l'athlète travaille toujours dans les zones les plus bénéfiques pour ses objectifs spécifiques.



Selon l'étude de McCormick (2015), la fatigue mentale peut avoir un impact négatif sur les performances d'endurance, tandis que les encouragements verbaux, typiques d'un entraîneur engagé, peuvent grandement améliorer la motivation et la performance. Cette interaction dynamique entre l'entraîneur et l'athlète est au cœur de notre méthode chez Ibex outdoor. 🔑



Pour ceux qui cherchent à approfondir leurs connaissances en matière d'entraînement, nous recommandons la lecture d'autres articles sur notre blog. Vous y trouverez des conseils pratiques, des informations scientifiques et des témoignages inspirants, tout cela dans le but de vous aider à atteindre vos objectifs sportifs de la manière la plus saine et la plus efficace possible.

Un suivi individualisé et continu est essentiel pour garantir que chaque athlète tire le meilleur parti de son entraînement, tout en restant motivé et en bonne santé sur le chemin de ses objectifs sportifs. 


✍️ Florent Pianezzola



Comments


bottom of page