top of page

Comment bien choisir son entraîneur ? ☝️

Lorsque l’on souhaite atteindre ses objectifs, il est important de s’entourer d’un entraîneur reconnu, à l’écoute et et disponible : voici nos conseils pour vous assurer de faire le bon choix ✅

La compréhension participe-t-elle à la progression ? 🧱

Chez Ibex, nous nous sommes fait une promesse : comprendre les spécificités de chaque personne, quel que soit leur niveau et leurs ambitions, pour dessiner un plan d’entraînement qui leur ressemble et qui correspond à leur mode de vie.

Étudier la manière dont l’athlète fonctionne, c’est éviter le surentraînement

Lorsque l’on est dans une phase de recherche avec l’objectif de bien s’entourer pour mieux progresser, il faut s’assurer que la personne concernée comprenne nos besoins, cherche à en connaître le maximum sur son passé, sa manière de fonctionner, afin de ne pas seulement reproduire un schéma d’entraînement “copier-coller”.

Le surentraînement est l’un des indicateurs d’une planification ratée par son entraîneur. Dans ses travaux d’études - 5 keys to avoid overtraining - Inigo Mujika prône une compréhension approfondie de la physiologie de l’entraînement et de la récupération, afin de prendre en considération le cycle stress physiologique-adaptation de chaque athlète, tant chacun d’eux est singulier. ☝

Autrement dit, à un entraînement équivalent, le temps de récupération ainsi que l’adaptation au travail demandé dépend de chaque individu.

Se fixer des ambitions, c’est avant tout un travail de compréhension


La connaissance sportive de son athlète ne doit pas rencontrer de limite dès lors que ce dernier souhaite s’entraîner dans le but de progresser. Avant de décider où aller avec une programmation individualisée, il faut analyser d’où l’on part. 🤔

Qu’il s’agisse d’une perte de poids, du désir de rallier une ligne d’arrivée ou encore d'une performance, l’entraînement est toujours corrélé à la charge d’entraînement que l’athlète peut endurer.

Une personne en surpoids peut espérer perdre 20kg, là où un athlète de haut niveau ne peut espérer perdre que quelques grammes pour améliorer ses performances en compétition. Un marathonien expérimenté peut espérer gagner quelques secondes là où un néophyte abaisse sa première marque de plusieurs minutes.

Pour performer, il faut d’abord analyser, avant de décider où aller en termes d’objectifs et de charge de travail - Inigo Mujika

Quel rôle joue la personnalisation dans mon développement ? 📈

Chaque athlète est unique !

Qu’il s’agisse de son niveau, de ses besoins, de son passé, de son approche du sport. L’enjeu d’une stratégie d’entraînement est d’imaginer un plan intégré et personnalisé qui permet de préparer le sportif en fonction de ses particularités.

Choisir d’entamer une relation avec un entraîneur c’est lui accorder sa confiance, mais c’est également lui fournir le plus de données objective et pertinentes afin de construire un entraînement personnalisé.

Chez Ibex outdoor, on parle de personnalisation dès lors qu’on possède plusieurs données objectives:

  • La VMA (Vitesse maximale aérobie)

  • La FCmax (Fréquence cardiaque maximale)

  • La FC de repos (Fréquence cardiaque au repos)

Et lorsqu’on connaît les contraintes propres à chacun :

  • Temps disponible pour le sport

  • Matériel à disposition pour la pratique

  • Expérience personnelle dans l’activité pratiquée

  • Particularités géographiques du terrain d’entraînement

Toujours selon Inigo Mujika, un athlète qui réussit ses objectifs est une personne qui construit un environnement stable pour progresser (en savoir plus)

En d’autres termes, il vaut mieux être conscient de ses capacités et définir son investissement au préalable, pour construire une relation stable dans le temps et progresser aux côtés de son entraîneur.

Cette pratique permet à ce dernier de projeter sa vision à long terme avec son athlète, afin de maximiser les chances de succès pour les objectifs visés.

Dans une étude réalisée en 2016 pour le journal International Sport Coaching, il ressort que les entraîneurs individualisant le mieux l’entraînement de leurs athlètes à travers notamment un bon équilibre vie perso - vie pro, mais aussi un désir brûlant de construire quelque chose sur le long terme, sont aussi ceux qui connaissent la plus grande réussite dans leurs suivis.

Qu’est-ce qu’une bonne planification ? 📅

La planification, autrement dit la capacité d’un entraîneur à imaginer une progression constante de son athlète jusqu’à l’objectif final, ne peut être réalisée que par un coach reconnu et compétent.

Chez Ibex outdoor, les entraîneurs sont également pratiquants, ce qui favorise une relation de confiance basée sur l’échange et la connaissance technique des séances pratiquées sur le terrain.

Et ce sont les athlètes eux-mêmes qui en parlent le mieux à travers leurs avis.

Une bonne planification suit une logique tout au long des cycles d’entraînement


Si pour tous les profils d’athlètes les premières semaines sont consacrées à l’entraînement à hautes intensités (HIIT), par la suite le plan évolue vers un volume kilométrique et horaire de plus en plus important. Des périodes d’assimilation et de récupération viennent faire le lien entre les blocs d’entraînement et de plus en plus, des intensités proches de celles retrouvées en compétition prennent une part importante dans les séances. 📊



Grâce à Nolio, il est simple de suivre une planification personnalisée avec l’un de nos 4 entraîneurs en se rendant sur le notre portail Nolio. 🖱

Une bonne planification c’est également la capacité de l’entraîneur à varier les séances pour lutter contre la monotonie. Périodiser l’entraînement garantit une variabilité suffisante et participe positivement à la prise de confiance en réduisant la fatigue mentale (en savoir plus)

Grâce à des échanges réguliers, la motivation est influencée positivement. En effet, fournir des feedbacks sur la performance réalisée à l’issue de certaines séances clés lors de la préparation physique peut accroître les adaptations physiques à l’entraînement en augmentant la motivation. Si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet, Weakley et al. en parlent lors de leur étude réalisée il y a trois ans que nous vous invitons à consulter ici.


En s’appuyant sur la littérature scientifique récente et des expériences personnelles, Ibex outdoor fait le choix de ne pas limiter les échanges entre l’entraîneur et son athlète.

Les feedbacks peuvent être transmis de manières variées à l’issue de séances clés, de séries de tests, de compétition, à l’issue d’un cycle d’entraînement ou encore à la fin d’une saison, ou bien aux prémices d’une nouvelle saison : les effets positifs sur la performance sont largement démontrés (en savoir plus).



Avoir une communication honnête et bi-directionnelle entre le coach et l’athlète permet d’instaurer une relation de confiance. Comme évoqué en début d’article, l’un des effets est notamment d’éviter le surentraînement.

L’autre effet positif d’une communication illimité, si tant est qu’elle reste pertinente, est l’apport de conseils pour la réalisation des séances. Amener de l’autonomie chez un athlète c’est aussi participer à son développement personnel et à l'acquisition de compétences dans l’entraînement. La proximité avec le sportif fait le succès de l’entraîneur tout au long de la planification (en savoir plus).


Qu’ils soient diplômés d’un BPJEPS, d’une licence ou d’un master STAPS, Thomas, Simon, Xavier et Florent sont tous certifiés professionnellement mais également par Nolio.


Sur le terrain, comment atteindre mes objectifs ? 🎯

Toutes les conditions pour s’entraîner de manière optimale sont remplies :

  • Mon entraîneur est compétent, à l’écoute et adaptable ♻

  • Je connais mes capacités et l’investissement que je souhaite mettre en place ⌚

  • Je sais où je vais et j’ai planifié mes échéances 📍

La dernière étape est de faire confiance au processus et d’accepter qu’une préparation puisse être modifiée au gré des contraintes et des retours faits d’un côté comme de l’autre.

Le sport doit être au service de la vie et pas l’inverse

L’entraînement participe à la confiance en soi. Plus les séances difficiles s’enchaînent avec leur lot de réussites diverses, moins on doute de ses capacités. Le meilleur moyen de se rassurer ou de réajuster l’entraînement est d’évaluer sa condition physique lors d’objectifs secondaires ou pendant une séance.

Lorsque l’entraînement est régulier et réalisé de manière assidue pendant plusieurs semaines, il est possible de savoir où se situe sa condition physique. C’est ce qu’on appelle la Charge Coggan.

La plateforme d’entraînement Nolio offre cette possibilité en collectant les données pendant l'activité physique.

Sur ce graphique qui illustre la préparation d’un trailer à l’UTMJ, la coupe jaune tout à droite représente l’objectif final.

A l’issue de cette préparation, l’athlète finit second de la course et on peut considérer que la planification est réussie. 🥈

La condition physique, en violet, est montée crescendo tandis que la fatigue, en orange, a atteint son plus bas niveau de la préparation la veille de la course.




La Charge Coggan se base sur des mesures objectives mais il reste intéressant de collecter des mesures plus subjectives, qui restent pour autant très pertinentes. 👩‍💻

Comme évoqué précédemment, les feedbacks ont une importance capitale dans la progression de l’athlète. Se fier seulement à des données mesurées sur le terrain, c’est faire fausse route. ⛔

Cependant, collecter des informations telles que les sensations pour chaque sportif à l’issue de chaque séance, tout en restant pertinent, relève de l’impossible.

C’est en partant de ce postulat que Nolio a mis en place une collecte d’informations automatisée. Lorsque qu’un entraînement est réalisé, l’athlète reçoit un court questionnaire qui une fois rempli, atterrit dans les mains de l’entraîneur qui peut à son tour le traiter.

Dans les faits voici à quoi la procédure ressemble :



La durée de l’entraînement, couplée aux sensations du jour et à la difficulté de la séance perçue donnent une charge d’entraînement selon Foster.

L’importance de la relation coach - athlète, ça te parle ? 💭

Chaque projet d’entraînement est différent. C’est cette différence qui fait la singularité du sport de manière générale : une multitude d’activités pour une infinité de projets et de pratiques.


Pour autant, lorsqu’on souhaite s’entourer, d’un entraîneur, d’un nutritionniste, d’un préparateur mental, d’un conseiller technique, etc.

Il est important de valider toutes ces étapes avant de se lancer :


  • Quel objectif je souhaite préparer 🏆

  • Quelles sont mes capacités 🏋️‍♂️

  • Quel temps je pense investir dans mon projet ⏳

  • La personne en qui j’ai confié ma préparation est-elle compétente 👩‍🎓

  • Notre relation est-elle basée sur la confiance, l’écoute 👂

  • Suis-je prêt à accepter l’erreur pour adapter mon entraînement 📉








bottom of page